Comment s'équiper pour un Trek de plusieurs jours ?

En général on dit que le sac à dos ne doit pas dépasser les 10kg pour que la randonnée soit confort

Voici mon matériel

*A noter que si on enlève le matériel facultatif et les habits que l’on porte sur soit: Matériel photo (4kg) / Oreiller (0,17kg) / habits portés (chaussures, tee-shirt… 0,6kg) = 4,77kg  de moins à porter, le poids total du sac sera donc de 11,85kg pour 4 jours en autonomie. De plus si l’on part à plusieurs il est possible de répartir les charges: si l’un porte la tente l’autre porte les sac de couchages… Enfin le sac s’allégera au fur et à mesure des jours car vous consommerez vos rations.

*En général j’emporte également mon sac de trail Oxstitis 12L / 0,5kg / 150€,  afin de randonner plus rapidement autour d’une zone tout en laissant mes affaires dans un refuge ou dans un camping. 

CHOISIR SON ÉQUIPEMENT DE TREK

1. Chaussures de marche

Pour bien randonner et ne pas se faire mal, il faut tout d’abord avoir de bonnes chaussures de marche:

  • Chaussures de trail: personnellement j’utilise des chaussures de trail pour la randonnée en montagne. Elles sont plus souple et plus légères que les chaussures montantes. On se sens plus libre et ça permet de courir un peu et de marcher plus rapidement. Par contre les chevilles ne sont pas protégés,  on peut donc plus facilement se tordre la cheville. Durée de vie limitée de 500 à 800km.
  • Chaussures à tige haute : elles sont plus robuste et plus durables que les chaussures de trail. Elles protègent mieux les chevilles et grâce à leur tiges hautes elles sont plus imperméable que les chaussures à tige basse. 

Voici des marques de chaussures de trail:

Décathlon / La Sportiva / Salomon / Sauccony / Brooks / Hard Loop / Hoka One One

Mes chaussures de trail: Sauccony ISO 3 160€ / crampons 6 mm

2. Sac de randonnée

Bien choisir son sac de randonnée:

  • Combien de litre: pour des randonnées d’une semaine en autonomie un sac de 50L vous suffira. Pas besoin de prendre des sacs plus volumineux car plus de volume égale plus de poids et plus de tentation pour mettre des choses dont on aurait pas forcément besoin!
  • Homme ou femme: sachez que les sac à dos sont aussi pensés selon le sexe de la personne. En effet les tailles de dos des sacs hommes sont plus grandes que celles des femmes. La ceinture de portage est plus large chez les femmes que chez les hommes. Enfin les brettelles des sacs féminins sont plus fines afin de s’adapter à la morphologie féminine.

Voici des marques de sac et ceintures de trail:

Décathlon / Salomon / Raidlight / Oxsitis / Osprey

Mon sac de trail: Oxsitis ACE 17.X  165€ / 300g / 17L / siflet et porte dossard magnétique intégrés

3. Une tente

Bien choisir sa tente:

  • Autoportante ou: pour mesurer l’imperméabilité d’une veste on utilise les mm (10 000mm = 10m d’eau)  ou le Schmerber: 10 000 Schmerber = 10 000mm. Pour les ultra-trails en montagne où le risque de pluviosité est élevé il faut choisir des vestes de pluie d’un minimum de 10 000mm. Plus le nombre est élevé plus la veste est imperméable. Attention, en général plus le tissu est imperméable moins il est respirant et inversement.
  • Imperméabilité:  pour mesurer la respirabilité d’une veste on utilise le RET (Resistance Evaporative Thermique): RET < 6: tissu extrêmement respirant, 12 < RET < 6 tissu très respirant.
  • Saison c’est à vous de combiner les 2 indices (RET et mm) afin de choisir la veste la plus adaptée à votre pratique (plutôt respirante ou plutôt imperméable). Pour le trail si vous avez les moyens le mieux est d’utiliser la technologie Gore-Tex qui allie imperméabilité et respirabilité et de préférence avec une capuche!

Voici des marques de vestes de trail:

Décathlon / Salomon / Hard Loop / Raidlight / Black-Diamond Odlo / McKINLEY

Mon coupe vent: McKINLEY 80€ / 10 000 mm

3. Veste de pluie

Bien choisir sa veste de pluie:

  • Imperméabilité: pour mesurer l’imperméabilité d’une veste on utilise les mm (10 000mm = 10m d’eau)  ou le Schmerber: 10 000 Schmerber = 10 000mm. Pour les ultra-trails en montagne où le risque de pluviosité est élevé il faut choisir des vestes de pluie d’un minimum de 10 000mm. Plus le nombre est élevé plus la veste est imperméable. Attention, en général plus le tissu est imperméable moins il est respirant et inversement.
  • Respirabilité:  pour mesurer la respirabilité d’une veste on utilise le RET (Resistance Evaporative Thermique): RET < 6: tissu extrêmement respirant, 12 < RET < 6 tissu très respirant.
  • Conclusion c’est à vous de combiner les 2 indices (RET et mm) afin de choisir la veste la plus adaptée à votre pratique (plutôt respirante ou plutôt imperméable). Pour le trail si vous avez les moyens le mieux est d’utiliser la technologie Gore-Tex qui allie imperméabilité et respirabilité et de préférence avec une capuche!

Voici des marques de vestes de trail:

Décathlon / Salomon / Hard Loop / Raidlight / Black-Diamond Odlo / McKINLEY

Mon coupe vent: McKINLEY 80€ / 10 000 mm

4. Lampe frontale

Bien choisir sa lampe frontale:

  • Puissance: elle se mesure en fonction des lumens (lm), pour la randonnée je vous conseil d’utiliser une lampe qui fait minimum 200 lumens avec un faisceau large qui vous permettra de  mieux distinguer les alentours qu’un faisceau focalisé. Avec 200 lumens vous deviez avoir une portée d’au moins 50m.
  • Autonomie: pour gérer l’autonomie de votre frontale je vous conseille d’acheter une lampe qui offre plusieurs modes d’éclairages: mode fort, mode éco ainsi vous pourrez mieux gérer l’autonomie de votre lampe car un mode fort consomme beaucoup plus de batterie qu’un mode éco.
  • Étanchéité: vérifiez bien que votre lampe est étanche.

Voici des marques de lampe frontale:

Décathlon / Petzl / Black Diamond 

Ma lampe frontale: EVADIC DÉCATLHON 35€ / de 30 à 300 lumens /  120g / rechargeable

5. Batons

Bien choisir ses bâtons de trail:

  • A quoi sa sert: les bâtons permettent de mieux répartir la sollicitation musculaire tout en donnant du rythme. En montée ils vous aideront à vous propulser avec le haut du corps ce qui allégera les efforts avec les jambes. En descente ils vous serviront à vous équilibrer et sur le plat ils peuvent vous aider à vous relancer, en bref une fois que vous maitrisé la gestuelle vous gagnerez en performance.
  • La taille idéale des bâtons: la formule la plus simple est de multiplier votre taille par 0,67cm: 1m80 x 0,67 =  1m20 ainsi vous aurez un ordre d’idée pour la taille du bâton. Le mieux est toutefois de tester le bâton: en tenant le bâton debout dans la main, l’angle formé par le bras au niveau du coude doit être de 90°. Voici des indices qui vous permettront de choisir le bâton idéal si vous hésitez entre 2 bâtons choisissez plutôt des bâtons plus grand que plus petits.
  • Les 2 principaux formats de bâtons: pour le trail on utilise généralement des bâtons pliables ou mono-brin. Les bâtons pliables sont souvent composés de 3 brins ce qui permet de la ranger rapidement dans le sac et ils sont de plus peu encombrant. Les bâtons mono-brins sont quant à eux plus robuste et plus léger que les bâton pliables ils offrent également plus de répondant er de rebonds, ils sont par conséquent beaucoup plus encombrant.

Voici des marques de bâton de trail:

Black Diamond / Leki / Swix / Komperdell

Mes bâtons: Black Diamond Z-Pole Ultra Distance 115€ / 120 cm / 3 brins / 280g

6. Équipements de secours et facultatifs

Équipement de secours et équipements facultatifs

  • Secours (obligatoire): en général il faut un sifflet, une couverture de survie et un taping (bandage).
  • Facultatif (mais très utile): un bluff pour vous couper du vent ou vous protéger du soleil, un goblet ré-utilisable, c’est mieux pour la nature d’utiliser son propre goblet, des lunettes, de la crème solaire et de la crème anti-frottement.

Vous trouverez facilement ces produits dans les magasins de sport ou sur les stands avant les départs de trail.

7. Ravitaillement

Bien choisir sa nutrition:

  • Barres ou gels : ils ont pour but de vous procurer de l’énergie pendant l’effort. Les barres sont le plus souvent utilisées, elles sont sous forme solide, elles sont compactes et légères. Il faut cependant les mastiquer et elle peuvent s’écraser dans la poche. Les gels présentent quant à eux une plus grande facilité d’absorption (pas de mastication) et diminue le volume à transporter. Attention il faut s’habituer a digérer les gels nombreux sont ceux qui ont des maux de ventre après avoir consommé un gel.
  • Fréquence de consommation: sur les trails, il faut consommer en général 1 gel ou une barre par heure avec de l’eau par petites gorgées.  

Voici des marques de: 

Pour les plus courageux il est possible de faire des barres fait maisons.

Mon ravitaillement: barres Aptonia chocolat  banane (8€ x10) et Pom’Potes (5€ x12)

Partager le contenu:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

HOME        VOYAGES        GALERIE        VIDEOS        CONTACT        A PROPOS

HOME       VOYAGES       GALLERIE       CONTACT

Copyrighted Image